Opinion

Pourquoi le gouvernement a ciblé la communauté LGBT+ lors des manifestations de l’Université de Bogazici?

“Êtes-vous des étudiants ou des terroriste tentant d’envahir le bureau du recteur ? Ce pays ne connaîtra plus d’événements protestataires tels qu’à Taksim. Tout comme nous avons enterré des terroristes au Mont Judi, à Gabar, au Mont Tendurek, et pénétré dans leurs “tanières”, nous continuerons à agir de la même manière à partir de maintenant. LGBT, il n’y a rien de tel. Ce pays est patriotique et moral. Nous avançons vers l’avenir avec ces valeurs.”

(03.02.2021, Recep Tayyip Erdoğan)

Ces phrases, qui contiennent des mots criminels selon le code pénal turc1, sont prononcé par le président de la Turquie, qui est censé être le garant de la constitution. Passons à l’analyse de ce discours.

  1. Selon la déclaration du ministre des affaires intérieures, Suleyman Soylu, 101 des 180 étudiants arrêtés ne sont pas rattachés à l’université de Bogazici. Néanmoins, il n’est pas nécessaire d’être un étudiant de l’université de Bogazici, ni même d’être un étudiant pour protester contre un recteur nommé pour des raisons politiques à l’université de Bogazici.
  2. Le bureau du recteur n’a pas été “envahie”. Il n’y avait nul besoin de cela car Melih Bulu communiquait déjà avec les étudiants en tête-à-tête la plupart du temps. Les étudiants devenus “sauvages” auraient pu attaquer Melih Bulu quand il cherchait à leur parler, ils ne l’ont pas fait.
  3. Le rappel des manifestations de Taksim n’est ni légale ni légitime, car tous les accusés du procès de Gezi ont été acquittés de toutes les charges.
  4. “Nous sommes entrés dans leurs tanières”, ces mots déjà prononcés dans le passé visaient à appeler à la lutte contre le PKK et le mouvement Gülen. Actuellement, on comprend d’après les déclarations que ces mots sont utilisés pour le PKK, donc la lutte du gouvernement contre les militants de Bogazici serait similaire à la lutte contre le PKK. Même dans un contexte sémantique, la mention du PKK est déconnectée de la phrase et la mention des LGBT+ juste après cette phrase n’a pas de sens.  Par conséquent, les LGBT+ sont-ils vraiment une organisation terroriste éloignée des valeurs nationales et morales ?

En Turquie, être membre des LGBT+ est très difficile, comme partout ailleurs. Selon le syndicat des Employés des Principes Moraux et des Fondations Religieuses, ce n’est pas un droit humain de “préférer” l’homosexualité. Cependant, selon Nihat Hatipoğlu, qui est membre du YÖK avec l’approbation d’Erdoğan, on peut trouver toutes sortes de personnes dans la société, et selon lui, nous devons accueillir “cela” avec compréhension. Même selon la version 2002 d’Erdoğan, les droits des LGBT+ doivent être garantis. Alors pourquoi les LGBT+ sont-ils attaqués lors des manifestations de l’Université Bogazici ?

Réponse rapide : C’est parce qu’il n’y avait pas d’autre moyen. Le gouvernement d’Erdogan s’est retrouvé coincé dans l’économie, dans l’approbation sociale et bien sûr dans les élections prévues.

C’est le 2 janvier 2021 que Melih Bulu a été nommé par Erdoğan recteur de l’Université Bogazici. Dans le sondage électoral réalisé par GENAR le 25 novembre 2020, près de 600 personnes sur 3000 n’ont pas précisé leur préférence. En d’autres termes, il y a un taux d’électeurs flottants d’environ 20 % selon l’enquête. Selon le sondage réalisé par Eurasia le 24 septembre 2020, le taux d’électeurs flottants est de 14%. Selon l’enquête de Metropoll, le groupe le plus important après l’AKP et le CHP est celui des électeurs flottants5.

Lors du premier vote des élections générales turques de 2018, 75 % des électeurs n’ont pas voté pour l’Alliance populaire (Cumhur Ittifaki). Selon les sondages de septembre 2020, ce taux n’a pas changé6. Un détail à noter est que 4 millions de jeunes de la génération Z ont voté lors des élections générales de 2018, et ce sont 9,1 millions de jeunes de cette génération qui voteront lors d’une éventuelle élection fin 20217. Ainsi, 1 électeur sur 5 fera partie de la génération Z. D’autre part, selon une étude réalisée en 2018, 71 % des électeurs qui ont voté pour l’AKP avaient plus de 32 ans. En d’autres termes, en 2018, l’AKP a reçu environ 3/4 de voix de la part des citoyens nés avant 19868.

En 2020, la proportion de ménages pauvres en Turquie a augmenté, passant de 10,4% à 14,4%9. Selon DISK-AR10  2,2 millions de salariés ont perdu leur emploi11. D’après les graphiques ci-dessous, l’économie turque est entrée dans une voie irréversible.

Time is not neutral, and it is currently running against Erdoğan. All this bring us these graph below12.

L’agitation sociale suffit à provoquer une explosion en Turquie, à l’image des pays qui se trouvent sur une ligne dangereuse. Bien que difficile à prévoir, les indicateurs économiques et démographiques confirment cela. Après avoir été l’objet de protestations pendant la pandémie, d’abord par la société de droit, puis par les commerçants14, et enfin par les mineurs15,  le gouvernement a nommé un recteur à l’université de Bogazici et a tenté, consciemment ou non, de façonner la journée autour de l’opposition des LGBT+. Cette démarche était à l’avantage du gouvernement sur plusieurs points. Tout d’abord, la communauté LGBT+ ne dispose d’aucune garantie spécifique en termes juridiques en Turquie. C’est ainsi que le ministre des affaires intérieures, Süleyman Soylu a pu accuser les membres LGBT+ d’hérésie16.  Ensuite, la structure de la société turque a tendance à réagir trop fortement aux LGBT+17. Finally,  LGBT+ was tried to be worn out already.  Avec les fake news, qui montrent des sifflements pendant l’appel à la prière à la Pride d’Istanbul18,  ou avec le prétendu manque de respect envers la Kaaba pendant les manifestations, la réputation de ces personnes était déjà ternie par le gouvernement. Erdoğan et son équipe ont par conséquent une carte à jouer qui leur permet d’utiliser le discours religieux et qui sera capable de faire revenir les électeurs flottants. Ils ont donc encore une fois l’intention de marginaliser davantage un groupe déjà discriminé. En d’autres termes, faire des LGBT+ des ennemis est très rentable pour le gouvernement car il peut utiliser la rhétorique religieuse, et la réaction se traduit par un rejet total du discours religieux, ce qui consolide les groupes conservateurs.

Une perspective différente

La rhétorique religieuse du gouvernement profite paradoxalement aux LGBT+ sur le long terme. La visibilité de ces activistes et des groupes LGBT+ est désormais de 100 % en Turquie. Si l’on considère que les Prides, les Journées de la Femme, et tout autre rassemblement ont pour objectif la visibilité, la mention des LGBT+ par Erdoğan a augmenté leur visibilité dans la société à 100%. Un groupe de personnes marginalisées trouve peu à peu sa place dans la société, se normalise progressivement.

On ne sait pas ce que le cours du temps et ce qu’un monde plus intégré nous apportera, mais il est certain qu’il apportera un monde où les groupes LGBT+ seront plus visibles et familiers. Les données statistiques dans le monde montrent cela.

On ne sait pas si c’est le cours du monde ou la politique d’exclusion des gouvernements qui en est la cause, mais les mentalités changent progressivement. Il est impossible de rester neutre face à cette évolution, nous le verrons à l’avenir.


[1] Turkish Criminal and Penal Law, Article 216- (1) Any person who openly provokes a group of people belonging to different social class, religion, race, sect, or coming from another origin, to be rancorous or hostile against another group, is punished with imprisonment from one year to three years in case of such act causes risk from the aspect of public safety. 
These protests shall be restricted only by law.

(2) Any person who openly humiliates another person just because he belongs to different social class, religion, race, sect, or comes from another origin, is punished with imprisonment from six months to one year.

[2] Employees union is affiliated with the Directorate of Religious Affairs

[3] https://www.cumhuriyet.com.tr/haber/mil-diyanet-sen-lgbtlari-hedef-aldi-escinsellik-insan-hakki-degil-1810554

[4] Council of Higher Education

[5] https://tr.sputniknews.com/politika/202007051042390196-metropollden-secim-anketi-ak-parti-ve-mhpde-dusus-suruyor-en-buyuk-ucuncu-grup-kararsizlar/

[6] https://www.yenicaggazetesi.com.tr/z-kusagi-sandikta-kime-oy-verecek-iste-anket-sonuclari-298653h.htm

[7] https://www.dogrulukpayi.com/bulten/z-kusaginin-oy-potansiyeli

[8] Baran Alp Uncu, Seçmen Kümeleri, Ak Parti Seçmenleri, KONDA, May 2018

[9] https://www.evrensel.net/haber/421724/turkiyenin-2020-ekonomisi-1-5-milyon-yeni-yoksul-97-bin-yeni-milyoner

[10] Confederation of Progressive Trade Unions of Turkey

[11] https://tr.euronews.com/2021/02/11/turkiye-de-issizlik-oran-tuik-e-gore-yuzde-12-9-ilo-ya-gore-yuzde-28-8

[12] https://www.statista.com/statistics/263708/unemployment-rate-in-turkey/

[13] https://www.dw.com/tr/baroların-savunma-yürüyüşüne-polis-müdahalesi/a-53901722

[14] https://www.evrensel.net/haber/419835/kadikoyde-yuzlerce-esnaf-eylem-yapti-gercekci-bir-cozum-istiyoruz-dedi

[15] https://www.gazeteduvar.com.tr/ankaraya-yuruyen-maden-iscilerine-polis-engeli-haber-1501477

[16] https://www.dw.com/tr/twitterdan-süleyman-soylunun-tweetine-kısıtlama/a-56412692

[17] Rainbow Index, 14.05.2020, https://ilga.org/ilga-europe-rainbow-europe-map-index-2020

[18] While the activists were whistling the police, by chance the call to pray starts. The pro-government media gave a false colour this.

Related posts
Opinion

Histoire glorieuse, présent dangereux et futur utopique : une analyse comparative des discours du Front national et de l'AKP

“Il y a une révolution en cours, une révolution des nations, en fait, c’est le grand retour des nations, et le grand…
Opinion

Les droits de l'homme après Trump : Biden peut-il réparer les torts ?

Le concept des droits de l’homme est en constante évolution et se développe ; ce concept de droits que nous identifions comme…
OpinionUncategorized

Implications de l'arrêt Selahattin Demirtas de la Cour européenne des droits de l'homme sur les procès en cours concernant les membres du Mouvement Gulen

I. VUE D’ENSEMBLE Dans son arrêt rendu à l’égard de Selahattin Demirtaş le 22/12/20201, la Grande Chambre de la Cour européenne des…
Subscribe to our newsletter!

Subscribe to get the latest information about our struggle to promote human rights.