Nations UniesSoumissions

Réponse de l’ASSEDEL à l’appel à contribution et à la responsabilité pour le Rapport du Rapporteur spécial sur la torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants pour la 76ème Assemblée Générale des Nations Unies

ASSEDEL souligne que l’un des obstacles les plus cruciaux qui contribuent à l’actuel manque de responsabilité mondiale en matière de torture et de mauvais traitements est que, dans une certaine mesure, les violations des droits de l’homme ne constituent pas un sujet prioritaire dans l’agenda de certains pays démocratiques.

L’ASSEDEL propose d’étendre la définition de la torture afin que les dimensions psychologiques pour les proches, les parents et les connaissances de la personne maltraitée ainsi que la conscience publique soient incluses dans les définitions officielles et dans les articles pertinents du droit pénal.

Pour lire le rapport dans son intégralité, veuillez cliquer ici.

Related posts
Nations UniesSoumissions

Intelligence artificielle & discrimination raciale

C’est dans le cadre de la préparation d’un rapport sur l’intelligence artificielle et ladiscrimination raciale qu’elle peut engendrer, que la rapporteuse spéciale…
Nations UniesSoumissions

Education et climat : L’ASSEDEL répond à l’appel à contribution du Haut-Commissariat aux droits de l'homme des Nations Unies

C’est dans le cadre de la préparation d’un rapport sur le lien entre changement climatique et accès à l’éducation des filles, que…
Nations UniesSoumissions

La contribution de l'Assedel à l'appel des Nations Unies sur la discrimination à l'égard des personnes LGBTI dans le contexte des activités professionnelles.

Ce rapport, rédigé par le groupe de travail d’ASSEDEL sur les droits des personnes LGBTI, vise à mettre en évidence les défis…
Subscribe to our newsletter!

Subscribe to get the latest information about our struggle to promote human rights.